How to perceive reality through altered states of consciousness

Comme percevoir la réalité à travers des états altérés de conscience

Installation

29 et 30 mai 2010, “La rue”, Le Magasin- CNAC

Les facultés intellectuelles qui sont en jeu : la mémoire, la conscience, la concentration, la réflexion, la perception. Le moyen pour ébranler nos facultés sont les Vexations (1893) d’Erik Satie. L’interprétation ou l’écoute de cette composition répétitive provoque un état méditatif, état de suspension qui rend disponible à la captation du réel.

Fouad Bouchoucha, Vexations, 2010, taille variable et affiches 42×59 cm
Fouad Bouchoucha 1000

Fouad Bouchoucha, 1000 Kg, 2010, bois, peinture, sangl

Inspirée de la composition Vexations, l’artiste propose une installation, composée de matériaux bruts qui permettent de construire une galerie et un espace de méditation. Cette installation est une nouvelle partition dans laquelle le spectateur endosse les rôles de compositeur et d’interprète afin de recomposer une nouvelle perception de la réalité. Cette triade était au cœur des interrogations de Satie qui la remettait en jeu par des partitions visuelles, performatives, sur lesquelles il inscrivait des indications permettant au musicien d’être tout à la fois compositeur et auditeur privilégié.

Who: Comme l’artiste Fouad Bouchoucha le remarque lui-même à propos de son travail, à l’origine de chacun de ses projets artistiques, il y a le son. Ce dernier étant compris à la fois comme phénomène physiologique et culturel : l’artiste s’intéresse aussi bien aux musiques transcendantales traditionnelles, aux modes de diffusion des subcultures urbaines, qu’aux fréquences propres aux objets ou aux paysages aussi bien réels que mentaux.

Les sculptures de Fouad Bouchoucha sont des traductions visuelles de phénomènes acoustiques, elles interrogent notre manière d’appréhender le son. Elles s’interposent entre la sensation, donnée par l’œuvre, et les attentes que nous pouvions avoir, déçues ou surprises.

Il opère des glissements par le biais de manipulations mécaniques, d’écarts sensoriels, qui sont les fruits de l’interprétation de prérequis scientifiques, connaissances qui soutiennent et jalonnent toute son œuvre : ainsi notre corps devient caisse de résonance, la fréquence d’un disque en verre l’objet d’une impossible écoute, le sol d’une galerie une percussion…

How to perceive reality through altered states of consciousness

29 – 30/05/2010, La Rue

Fouad Bouchoucha (FR)

Fouad Bouchoucha, Tautologie, 2009, disque en verre

Based on the composition of Erik Satie entitled Vexations (1893), the artist offers an installation consisting of raw materials which can be used to build a meditation space. The work becomes in turn a score in which the spectator assumes the roles of composer and interpreter to rebuild his or her perception of reality.

This triad is at the heart of Satie’s main interrogation who challenged it by visual, performative, scores in which he wrote down indications allowing the musician to be at once a composer and a privileged listener.

As the artist Fouad Bouchoucha notices himself about his work, there is the sound at the origin of each of his art projects. The sound being understood as both physiological and cultural: the artist is interested in both the traditional transcendental music, the modes of dissemination of urban subcultures, or in frequencies of objects or landscapes both real and mental. The sculptures of Fouad Bouchoucha are visual translations of acoustic phenomena, they question our approach to sound. They are interposed between the sensation given by the work, and expectations that we could have, then disappointed or surprised. He operates slides through mechanical manipulations, or sensory gaps, that are the fruits of the interpretation of scientific prerequisites, knowledge that support and line his work: our body becomes a sounding board, the frequency of a glass disc the very objet of an impossible listening, the floor of a gallery a percussion…

Education

2009-2010           Post diplôme Arts, ENSBA, Lyon.

2006-2007           DNSEP, E.S.B.A.M, Marseille.

2005-2006           Kunst Universitat,Ars Electronica Linz Autriche

2003-2005           DNAP, E.S.B.A.M., Marseille.

Exhibitions

2010      Réalités confondues, BF15, Lyon.

2009      Artissima, Palais de la bourse CCI, Marseille

Mécanique des mécanismes, Espace polysémie, Marseille.

Lausanne Jardin 2009, Projet The wall, Romain Legros, Arnaud Michelet, Fouad Bouchoucha, Lausanne.

Squelette, Théàtre Grutli, in collaboration with Stéphanie Raimondi, Genève.

Mauvaises résolutions, Friche Belle de Mai, on a proposal by Sextant et plus.

2008      Meeting Sonic, PerformanceHybridsound, G.R.I.M. Montevideo, Marseille.

Pekarnana Festival, Exhibition-Performance, in collaboration with Yann Gerstberger, Maribor (Slovénie).

Residences – Workshops

2009      CIRVA (International Centre for Glass and Arts) projet Tautologie.

Résidence Astérides, la friche de la Belle de Mai, Marseille.

Residency, proposal by l’UPE 13, Orange entreprise.

2008      Residency in blind institute, ARC en Ciel, Marseille.

Sound Creation and mise-en-scène “Le pays de rien” from Nathalie Papin, Compagnie Babouk.