Hors d’œuvre


Hors d’œuvre

point.doc

Access To Document / Access Through Document

Carte blanche à la Session 17 de l’Ecole du Magasin pour le n°22 du journal horsd’oeuvre, juin 2008.

Virginie Bobin

fr / en

La dématérialisation de l’art amorcée à l’ère post-moderne par les artistes minimaux et surtout conceptuels a paradoxalement contribué à une capitalisation de l’immatériel réapproprié par le marché (Chiapello et Boltanski). Le document est passé d’un espace sur l’art à un espace de l’art, et d’une valeur testimoniale, historique ou archivistique à une valeur d’autorité, modifiant son statut artistique et économique. En parallèle, les nouveaux modes d’accès sur Internet ont permis une certaine défétichisation du document (Falguières). Considérant le document comme un potentiel à réactiver et interpréter, ce nouveau contexte artistique, théorique, économique et technologique pose en outre la question des modes d’écriture et de lecture de l’histoire.

Depuis la Documenta XI en 2002, on assiste au sein des lieux d’exposition à une multiplication de projets interrogeant le sens et l’usage du document dans un champ élargi de l’art contemporain. Cette sur-représentation nous semble corollaire des enjeux renouvelés importés dans les champs de l’art et de la recherche via notamment la démocratisation d’Internet : la mise à disposition de nouveaux outils et modalités nous pousse à reconsidérer, voire réinventer les notions d’espace privé et d’espace public dans ces champs, de même que les trajectoires qui mènent de l’un à l’autre.

Quel accès, quels usages et quels enjeux pour le document dans les pratiques contemporaines de l’art et de sa recherche ? C’est la question que nous avons posée à des artistes, curateurs, chercheurs et théoriciens, afin d’exposer la diversité des pratiques et des réflexions sur ce thème (voir la liste des contributeurs à la fin de cet article).

Au début de l’année 2008, l’association dijonnaise Interface nous proposait une collaboration sous la forme d’une carte blanche pour le n°22 du journal horsd’œuvre à paraître en Juin 2008.
L’espace de publication, de diffusion et de dissémination gratuit qu’est horsd’œuvre, exceptionnellement tiré à 6000 exemplaires pour ce projet, permet de montrer la variété des approches autour de la problématique de l’accès au document qui sous-tend le travail de la Session 17. Les contributions à notre appel à réflexion, acquérant à leur tour le statut de document, sont publiées à la fois dans les pages du journal et sur notre site Internet pour l’espace duquel certains participants ont conçu des projets spécifiques. Avec ce projet, nous prenons position pour une libre circulation et un libre accès au document, sans toutefois oblitérer la question de l’auteur et d’une forme de protection de sa production, à travers l’utilisation des licences Creative Commons.

Liste des contributeurs

1:1projects (I), Atelier Boronali (Stéphanie Elarbi et Laurent Prexl) (F), Julieta Aranda (EU), Patrick Bernier et Olive Martin (F), Marco Bertozzi (I), Enrico Bisenzi et Claudio Parrini (I), Jakob De Chirico (I), Neil Cummings et Marysia Lewandowska (UK), Cécile Dazord (F), Carola Dertnig et Juma Hauser (A), Guillaume Desanges et François Piron (F), documentsd’artistes (F), Barnaby Drabble (CH), Mounir Fatmi (F), Kirsten Forkert (C), Vera Frenkel (C), Renée Green (EU), Jeff Guess (F), Thomas Hirschhorn (Ch), Eric Mangion (F), SARL Grore Image (F), Stefanie Seibold (A), Eric Watier (F).

Double page centrale : News of the Scaffolding Archive, (c) Vera Frenkel, 2008
Artiste canadienne, Vera Frenkel travaille à partir de sources documentaires ou fictives qu’elle confronte pour soulever la question de l’archive comme trace, pièce à conviction, réinvention de sens, pérennisation et transmission d’une œuvre. Dans News of the Scaffolding Archive « un(e) archiviste anonyme, passionné(e) par les changements destructifs dans la ville où il ou elle vit, finit par en devenir le vigilant enregistreur. Conscient des pertes si assidûment documentées, l’archiviste confie l’unique copie de l’archive à un associé de confiance ».

Couverture : A READER - A Visual Archive, (c) Stefanie Seibold, 2006
Artiste autrichienne, Stéfanie Seibold a assemblé des documents d’origine diverse pour former les 3 posters de la série A READER, qui fonctionnent à la fois comme un travail visuel indépendant, un fanzine queer et féministe, et un contexte général pour sa pratique autour de la représentation des concepts d’identité, corps, sexe et genres.

Merci à tous les participants du projet, ainsi qu’à l’association Interface pour son invitation.

L’ensemble des contenus de ce numéro est placé sous Licence Creative Commons et, sauf mention contraire, mis à disposition selon le Contrat Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 3.0 Unported disponible en ligne http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/ ou par courrier postal à Creative Commons, 171 Second Street, Suite 300, San Francisco, California 94105, USA.
Creative Commons License

Appel à réflexion / projet de l’Ecole du Magasin
Call for reflection / project of the Ecole du Magasin
Proposta di riflessione / progetto dell’Ecole du Magasin
Einladung zur Reflexion / ein Projekt der Ecole du Magasin  

 

point.doc
Access To Document / Access Through Document

The Post-modernist era saw the beginning of dematerialisation with Minimal and Conceptual art. However, it paradoxically contributed to a capitalisation of immateriality, through its new appropriation by the market (Chiapello and Boltanski). Formerly a space about art, the document became a space of art, and from a testimonial, historical and archival value was driven to an authorial value, modifying its artistic and economic status. In the meanwhile, the new modalities of access on Internet contributed to diminish fetishism around the document (Falguières). Considering the document as a potential to be reactivated and interpreted, this new artistic, theoretic, economic and technologic context furthermore asks the question of the modalities of writing and reading History.

Since Documenta XI in 2002, there has been a multiplication of exhibition projects interrogating the sense and use of the document in the broaden field of contemporary art. This over-representation seems corollary to the renewed stakes that were notably imported into the fields of art and research via the democratisation of Internet : these new available tools and modalities lead us to reconsider, and even reinvent the notions of private and public space in those fields, as well as the trajectories that lead from one to another.

What access, use and stakes for the document in the contemporary practices of art and its research ? This is the question we asked to artists, curators, researchers and theoreticians, in order to show the diversity of practices and reflections arising from this topic (see the list of contributors at the end of this text).

Indeed, a few months ago, the non-profit organization Interface invited us to coordinate the 22nd issue of the horsd’oeuvre magazine, to be released in June 2008. This free space of publication and diffusion (6000 issues) seemed ideal to bring to the public a wide variety of approaches about the issue of access to document. The contributions we received in answer to our call for reflection, now “documents” themselves, will be published both in the magazine and in our website, for which some participants conceived original projects. Through this project, we also take position for free circulation and free access to documents, while keeping in mind the issues of authorship by using the Creative Commons Licenses.

List of contributors

1:1projects (I), Atelier Boronali (Stéphanie Elarbi et Laurent Prexl) (F), Julieta Aranda (US), Patrick Bernier et Olive Martin (F), Marco Bertozzi (I), Enrico Bisenzi et Claudio Parrini (I), Jakob De Chirico (I), Neil Cummings et Marysia Lewandowska (UK), Cécile Dazord (F), Carola Dertnig et Juma Hauser (A), Guillaume Desanges et François Piron (F), documentsd’artistes (F), Barnaby Drabble (CH), Mounir Fatmi (F), Kirsten Forkert (C), Vera Frenkel (C), Renée Green (US), Jeff Guess (F), Thomas Hirschhorn (Ch), Eric Mangion (F), SARL Grore Image (F), Stefanie Seibold (A), Eric Watier (F).

Central page : News of the Scaffolding Archive, (c) Vera Frenkel, 2008 Canadian artist Vera Frenkel’s work is based on the confrontation of both documentary and fictitious sources in order to explore the archive’s potential as a trace, proof, reinterpretation, conservation or transmission of a work. In News of the Scaffolding Archive, “An anonymous archivist, passionate about destructive change in the city where he or she lives, comes to the end of a long recording vigil. Acknowledging the losses so assiduously documented, and suspended between despair and hope, the archivist passes on the only copy of the archive to a trusted associate.”

Cover : A READER - A Visual Archive, (c) Stefanie Seibold, 2006
An Austrian artist, Stéfanie Seibold gathered documents from various sources in order to compose the 3 posters of A READER. This ensemble can be conceived as an independent visual work as well as a queer and feminist fanzine and a general context for her practice, which deals with the representation of concepts such as identity, body, sex and gender.

We warmly thank all the contributors, as well as Interface for its invitation.

Unless mentioned, all the contents of this project are published under a Attribution-Noncommercial-No Derivative Works 3.0 Unported Creative Commons License.

Creative Commons License

Appel à réflexion / projet de l’Ecole du Magasin
Call for reflection / project of the Ecole du Magasin
Proposta di riflessione / progetto dell’Ecole du Magasin
Einladung zur Reflexion / ein Projekt der Ecole du Magasin