Lucile Bouvard





Lucile Bouvard


Lucile Bouvard est née en 1984. Elle a étudié à l’École des Beaux Arts de Nantes où elle s’est intéressée à la sociologie et au théâtre avant de développer une pratique artistique basée sur des opérations conceptuelles interrogeant la relation du spectateur à l’œuvre et à l’espace d’exposition. Le vivier des Beaux Arts lui a permis de satisfaire son goût pour l’éclectisme en approchant les milieux de la danse et la scénographie, tout en prenant part à l’organisation de concerts (punk, rock, folk…). Ces univers variés demeurent des éléments de référence forts dans ses recherches présentes.
Poussée par son intérêt pour le médium de l’exposition et par les résonances entre pratique artistique et pratique curatoriale, elle a participé à l’activité de plusieurs structures d’art contemporain, notamment le Frac des Pays de la Loire et le Lieu Unique. Elle a également réalisé plusieurs projets mêlant son propre travail à la présentation du travail d’électroacousticiens et de poètes. Depuis an, elle contribue à la revue culturelle Fragil (Nantes) en tant que rédactrice de la rubrique « art contemporain ».
À l’École du Magasin, elle poursuit son questionnement des pratiques curatoriale et critique et approfondit son approche du contexte internationalisé de l’art contemporain en s’immergeant dans un bain multiculturel.


Lucile Bouvard was born in 1984. She graduated from the Fine Art School of Nantes (France). There, she became interested in sociology and theater before developing an artistic practice based on conceptual operations and questioning the relationship between the viewer, the artwork and the exhibition space. As a rich stimulating environment, Art School allowed her to satisfy her tendency for eclecticism. While she was studying, she participated in several dance and scenography projects and became involved in rock, punk, folk concert organization. These various fields remain important reference points in her current research.
Her interest in the connection between exhibition making and artistic work led her to work in several contemporary art institutions, such as the Frac des Pays de la Loire and the Lieu Unique, and to create projects combining her own work with that of musicians and poets. For the past year, she has contributed to the cultural magazine Fragil as contemporary art editor.
At the Ecole du Magasin, she will go on questioning curatorial and critical practices and develop her approach of the international art network.


Lucile Bouvard ist 1984 geboren. Sie hat an der Kunstakademie Nantes (Frankreich) studiert. Dort hat sie angefangen, sich für Soziologie und Theater zu interessieren, und sie begann, künstlerisch zu arbeiten, basierend auf dem Konzeptual-Stil und die Beziehung zwischen dem Besucher, dem Werk und dem Ausstellungsraum thematisierend. Dieses inspirierende Umfeld ermöglichte es ihr, ihre vielfältigen Interessen zu verwirklichen. Während des Studiums hat sie an einigen Tanz- und Szenographie-Projekten teilgenommen und hat bei der Organisation von Punk, Rock und Folk Konzerten mitgewirkt. Diese verschiedenen Bereiche bleiben wichtige Aspekte in ihre aktuellen Recherche.
Aufgrund ihres Interesses für die Verbindung zwischen der kuratorischen und der künstlerischen Arbeit hat sie in mehreren Institutionen für zeitgenössische Kunst gearbeitet, wie dem Frac des Pays de la Loire und dem Lieu Unique und Projekte gemacht, in denen sie ihre Arbeit mit der von Musikern und Dichtern kombiniert hat. Während des letzten Jahres, hat sie Artikel für das Magazin Fragil im Bereich zeitgenössische Kunst verfasst.
An der Ecole du Magasin, wird sie sich im Bereich der kuratorischen und kritischen Arbeit weiterbilden und ihren Zugang zum internationalen Kunstnetzwerk finden.

Amuse gueule textuel - Texts - Texte
- Collection concertée, Rencontre avec Céline Martinet
- The Instant Archive, C’est un peu emprunté comme titre, non ?
- Fiction critique : une manière d’écrire et penser l’exposition, À partir de l’activité curatoriale d’Émilie Renard et du projet « Prédilection »
- Une approche du contexte culturel belge
- Komplot, Quand la pratique curatoriale prend des allures de conversation de café
- Hypothèse pour une histoire, à partir des archives de la Collection Herbert
- Il y a une certitude qui fait tourner le monde, c’est qu’il tient tout entier dans une liste… Ou pourquoi la session 17 s’est penchée sur les listes comme outils de recherche
- En 1989 Nina Hagen sortait son album éponyme. Et les artistes femmes ?, Artistes femmes présentes dans les listes des documents de la collection Herbert en 1989/1990