Hors d’œuvre






/ Carton d’invitation / photo : Marc Domage ; design graphique : de Valence

retour/back  Version imprimable de cet article Imprimer / Print

Note à propos de « X. c. préfet de … » - Plaidoirie pour une jurisprudence

Patrick Bernier et Olive Martin

bio

Que nous ayons opté pour une plaidoirie orale comme forme de publication de « Projet pour une jurisprudence » (1), découlait naturellement de nos travaux antérieurs avec les conteurs Carlos Ouédraogo (2) et Myriame el Yamani (3). Des Maîtres de la parole à la parole des maîtres, nous pensions conserver le caractère immatériel et fluent du dit-sans-écrit. Cependant deux corpus de textes accompagnent cette parole portée : un journal de recherche -interrogations, repérages, pistes, choix … -, publié au rythme des éditions du Journal des Laboratoires durant notre résidence, et un dossier de plaidoirie qui compile et ordonne les documents -textes de loi, jurisprudences, …- sur lesquels s’appuie la plaidoirie. Ce dossier est distribué avant la présentation à l’auditoire, qui peut s’y référer pendant la plaidoirie, comme l’y invitent indirectement les plaideurs dans leurs adresses au juge auquel ce type de dossier est habituellement remis : « Vous trouverez, Mme la présidente, en pièce n° tant, la jurisprudence unetelle … ». Parmi les raisons qui ont motivé l’impression de ce recueil, celle d’éprouver le principe de libre diffusion des décisions de justice (4) et autres textes de loi et d’offrir à chacun la possibilité d’emporter de la plaidoirie, non pas le texte mais l’hypertexte. S’y dessine une partition, dont la plaidoirie performée par Sébastien Canevet et Sylvia Preuss-Laussinotte est une interprétation. Téléchargeable (5) et sous licence libre, ce document a l’ambition d’accéder au même statut que les jurisprudences qu’il rassemble, d’archive active : mémoire d’un événement, il porte en lui la potentialité d’un réemploi, d’une réappropriation.

Patrick Bernier et Olive Martin

(1) « Projet pour une jurisprudence », un projet de Patrick Bernier et Olive Martin, produit par les Laboratoires d’Aubervilliers avec l’aide du Conseil Général de Seine-Saint-Denis (aide à la résidence 2006-07)

(2) « Quelques K de mémoire vive », un projet de Patrick Bernier et Carlos Ouedraogo, depuis 2003.

(3) « Bienvenue chez nous – album de résidence », un projet de Patrick Bernier, Olive Martin et Myriame El Yamani

(4) Comme rappelé par la Cour d’Appel de Colmar dans un arrêt du 3 septembre 2002 : « La justice est rendue publiquement. Sauf exception, les décisions de justice peuvent être diffusées (…) »

(5) Sur le site Internet des Laboratoires d’Aubervilliers : www.leslaboratoires.org

Patrick Bernier et Olive Martin collaborent depuis plusieurs années et développent un travail polymorphe alliant l’écriture, le film, la photographie, la performance... Avec leurs derniers projets : Manmuswak (film 35 mm., 16 min., 2005) et Projet pour une jurisprudence (oeuvre in progress et performative, 2007) ils questionnent le droit des étrangers et le rôle politique de l’artiste. Sylvia Preuss-Laussinotte et Sébastien Canevet sont juristes et enseignants-chercheurs, respectivement spécialistes en droit des étrangers et en droit d’auteur.