Clic
Clic
Clic


    > Core •• Noyaux > Final Project > Édition du Livre
 
 





Harald Szeemann. Méthodologie individuelle.
Édition du Livre

Aux éditions JRP | Ringier - 160 x 230 mm - Couverture souple - 248 pages - 60 illustrations noir et blanc - 2007




Du 7 octobre 2007 au 6 janvier 2008, nous présentons le livre issu de notre année de recherche sur la méthodologie et la pratique curatoriales de Harald Szeemann à l’occasion des expositions d’automne dans le "Salon rouge" du Magasin.



Harald Szeemann. Méthodologie individuelle est le résultat d’une investigation approfondie dans les archives du curateur. La recherche a pu se baser sur une documentation inestimable et méconnue grâce à l’opportunité offerte par la famille de Harald Szeemann d’accéder à la Fabbrica rosa, l’usine qui fut investie en 1988 par le faiseur d’expositions pour y établir le siège de son archive et de son agence, à Maggia, près de Locarno, dans le canton du Tessin en Suisse.

Nous avons abordé la méthodologie et la pratique de Harald Szeemann en curateurs plutôt qu’en historiens des expositions, avec la volonté de connecter son passé à notre présent. Le parti pris éditorial vise la mise en lumière des modalités opératoires que Szeemann a optimisées tout au long de sa carrière et qui, contrairement à ses expositions, ont laissé peu de traces. Le livre constitue ainsi un manuel informatif et analytique. L’ouvrage s’appuie sur des documents inédits et sur les témoignages de quelques uns de ses plus proches collaborateurs. L’ambition que le livre devienne un outil à l’intention de personnes intéressées par les pratiques curatoriales et l’histoire des expositions. Le titre est emprunté à l’univers de Harald Szeemann (les "Mythologies individuelles") et les quatre parties – Situations, Concepts/Processus, Travaux, Information, font écho au sous-titre de l’exposition Quand les attitudes deviennent forme (1969).

Situations, première partie, contextualise la période d’activité de Harald Szeemann au regard des questionnements théoriques qui ont été débattus dans le champ artistique. « Erreur sur le cadavre » (This Funeral Is For The Wrong Corpse) est un texte de Hal Foster extrait de son livre Design and Crime (and Other Diatribes) publié en 2002, traduit pour la première fois en français. Hal Foster revient sur les annonces funèbres des quatre dernières décennies, la fin de l’art, de la modernité, de la post-modernité (…), et leurs effets traumatiques puis potentiels sur les artistes. Jean-Marc Poinsot apporte une contribution inédite avec « L’art et son contexte ou la question du culturel », où l’ouverture que les curateurs des Documenta 10 et 11 aux problématiques culturelles et sociales du monde est analysée. Le texte rappelle les expositions de Harald Szeemann qui ont devancé cette évolution. L’entretien avec Tobia Bezzola, curateur au Kunsthaus de Zurich, collaborateur de Harald Szeemann pendant plusieurs années, retrace l’itinéraire du curateur indépendant permanent de la fin des années 1950 aux biennales des années 2000 et analyse l’évolution de ses positionnements.

Concepts/Processus, deuxième partie, présente deux études. L’une est consacrée à l’organisation de ses archives ; l’autre à la création et à l’activité de son Agence pour le travail spirituel à la demande. Cette partie, fondamentale pour la compréhension des modalités de travail de Harald Szeemann en tant que curateur indépendant, est illustrée par un ensemble documentaire abondant (photographies, plans, fac-similés) et étayée par les témoignages recueillis auprès de collaborateurs.

Travaux propose en troisième partie du livre de revenir sur deux expositions de Harald Szeemann, Documenta 5, qu’il réalise en 1972, et L’Autre – 4ème Biennale de Lyon en 1997. Aux yeux des auteurs, le choix de ces deux expositions éclaire la relation des expositions au contexte historique et artistique dans lequel elles s’inscrivent. Ces deux études de cas, basées sur les documents extraits des archives et sur des échanges sollicités pour l’occasion avec des artistes, les co-curateurs de la documenta 5, l’un des directeurs artistiques de la Biennale de Lyon, outillent l’analyse de l’évolution des pratiques au cours des 25 années qui séparent les deux événements.

La quatrième partie, Information, ajoute à l’information scientifique disponible sur Harald Szeemann une biographie, une chronologie exhaustive et illustrée de ses expositions de 1957 à 2005, ainsi qu’une bibliographie sélective de ses écrits.


Le livre Harald Szeemann. Méthodologie individuelle est issu du projet développé, sous le tutorat de Florence Derieux.
Co-auteurs : François Aubart, Julija Cistiakova, Haeju Kim, Lucia Pesapane, Fabien Pinaroli, Karla G. Roalandini-Beyer, Yuka Tokuyama, Sadie Woods.
Editeurs : Magasin – Centre National d’Art Contemporain de Grenoble et JRP|Ringier

Voir le sommaire détaillé

Session 16, juin 2007


 

>> Related Articles >> Articles liés